A- A A+

Bannière LOGO

CPIE des Pays Creusois
Fédération Départementale des Groupements de Défense contre les Organismes Nuisibles de la Haute-Vienne CPIE de la Corrèze

Heracleum mantegazzianum

 

IDENTIFICATION

Origine : CaucaseBerce caucase

Introduite en France au XIXème siècle

 

Description :

Plante herbacée visible d’avril à novembre, vivace, de la même famille que la carotte sauvage.

Taille :        Entre 3 et 4 mètres.

Fleurs :       Inflorescences en ombelle, composées de fleurs blanches, de 50 cm de diamètre et de 50 à 150 rayons qui partent tous du même point.

Feuilles :     Composées, très découpées et légèrement dentelées, de couleur vert tendre, de grande taille, pouvant atteindre 1,5 m de largeur et 3 m de longueur.

Tiges :        Vertes, robustes, cannelées et creuse, d’un diamètre de 4 à 10 cm, portant des poils et des taches étendues bien définies de couleur rouge à violet.

Racines :     Grande racine pivotante et parfois traçante.

Fruits :        Akènes secs, plats et ovales. A maturité ils sont de couleur beige et mesurent au moins 1cm de long. L’akène contient deux graines.

 

Floraison :

Juin à septembre

Fructification :

Juillet à octobre (période de maturation des graines)

 

Dissémination/ Reproduction :

Plante pluriannuelle. Pendant les deux à trois premières années, elle ne produit pas de graines et accumule des réserves. La floraison intervient la troisième ou quatrième année, et conduit à la production de 10 000 graines avec une capacité de germination de 7 ans. Après la floraison, la plante meurt. Ses graines sont disséminées par le vent et l’eau.

Habitat :

Cette plante préfère les habitats frais et humides. « Echappée des jardins », on la retrouve souvent à la sortie des villages et des bourgs dans des zones délaissées : friches, terrains vagues, fossés de bords de route ou de chemin, berges de cours d’eau.

DESCRIPTION DES RISQUES

Risques pour l’homme :

La plante contient des substances toxiques provoquant des brûlures (jusqu’au 2nd degré) de la peau avec l’exposition au soleil.

Les risques d’exposition sont importants pour les enfants, les jardiniers amateurs et les agents des collectivités lors des fauchages manuels.

 

Risques pour l’environnement :

Lorsqu’elle forme des peuplements denses, la berce du Caucase, par sa croissance rapide, sa grande taille et son feuillage important, concurrence les espèces autochtones voisines, pour la lumière et les nutriments qui finissent par disparaitre.

La très grande quantité de graines quelle produit lui permet de se multiplier et de se disperser très rapidement. Ces graines sont transportées par les cours d’eau, le vent ou par l’homme et peuvent ainsi envahir les terrains alentour dans un rayon allant jusqu’à 100 m.

PREVENTION

Gestion et contrôle :

Moyens pour éviter la propagation de la plante :

- Ne jamais la semer ou la transporter.

- Détruire les inflorescences avant la maturité des graines (juillet- août) en coupant les ombelles à la base de la tige florale pour éviter une reprise.

- Enfermer les ombelles coupées dans des sacs étanches et les exposer au soleil pendant une semaine minimum afin de rendre la germination des graines inactive avant de les éliminer par compostage et/ou brûlage*(voir conditions et règlementation).

 

 

ELIMINATION

Arrachage manuel ou mécanique :

Les jeunes plants peuvent être arrachés manuellement, coupés ou tondus* (voir précautions à prendre), dès le début du printemps afin de les épuiser. Il est important de retirer le plus de racines possible.

Les plants matures peuvent être détruits, mais cela nécessite un travail plus approfondi :

- Couper la tige aérienne au niveau du collet (à sa base au sol).

- Dégager les racines et les sectionner à une profondeur d’environ 20 cm dans le sol, à l’aide d’une pelle ronde ou d’un couteau (sous la zone de cicatrices foliaires).

- Répéter l’opération, sur les racines, plusieurs fois au cours du printemps et de l’été qui suit la coupe pour éviter une reprise de la croissance des tiges.

Les graines étant capables de germer sept années après leur dissémination, surveiller le site et pratiquer une tonte ou une coupe préventive chaque printemps, pour détruire les plantules émergeantes.

 

PRECAUTIONS A PRENDRE

 

Toute manipulation de la Berce du Caucase doit se faire avec un équipement

de protection adapté : gants en caoutchouc, masque pour la protection du visage et un vêtement couvrant complètement le corps.

Si la sève entre en contact avec la peau : essuyer sans frotter et laver abondamment la zone touchée.

S’il y a une brûlure : éviter toute exposition au soleil et protéger la zone durant plusieurs semaines.

Si les yeux sont atteints : rincer abondamment à l’eau durant, au minimum, 10 minutes.

Dans tous les cas, si les atteintes sont importantes, consulter rapidement un médecin.

 

 

 

CONFUSION POSSIBLE

La Berce commune (Heracleum sphondylium). Plante autochtone qui ne présente aucun danger, ni pour la santé ni pour l’environnement et que l’on trouve dans les prairies et sur les bords de routes et de chemins.

 

Taille : jusqu’à 1m50 maximum

Fleur :  l’ombelle fait moins de 30 rayons

Feuille : à division lobée non dentée